En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Compte rendu de la Journée « Bilan et Perspectives du Programme National Gestion des Lits »

Le Programme Gestion des Lits était une des mesures phare de la « mobilisation de l’hôpital pour les urgences » voulue par la Ministre. Il a été initié à l’automne 2013 sur proposition du Pr Carli, Président du CNUH.

L’objectif assigné était de réorganiser le parcours des patients hospitalisés et de fluidifier l’aval des urgences.

Avec l’appui du CNUH, L’ANAP en a assuré la conception et la mise en œuvre. 159 établissements offrant le quart des lits et places MCO du territoire se sont portés volontaires.

Un programme pour faire évoluer les mentalités

Christian Anastasy, Directeur Général de l’ANAP a ouvert la séance en insistant sur le changement d’état d’esprit qui s’est manifesté durant ces 18 mois. Selon l’expression d’une des équipes « mieux gérer les lits est devenu l’affaire de tous ». Il a salué le rôle des binômes médico-soignants qui ont su convaincre de la nécessité d’anticiper les demandes et de mutualiser les ressources en lits. Il a pointé l’impact économique du programme à travers deux résultats. Une baisse de l’IPDMS de plus de 3 points pour les établissements participant par rapport à l’ensemble des établissements MCO, source de ressources supplémentaires. La fermeture de près de 600 lits d’hospitalisation classique, traduisant l’accélération du virage ambulatoire.

Le Professeur Pierre Carli, Président du CNUH, a ensuite souligné la contribution déterminante du programme gestion des lits à l’amélioration des prises en charge aux urgences. Il a rappelé le caractère essentiel d’une bonne gestion des flux des patients pour répondre aux urgences. Il a relevé que, durant l’hiver 2014 avec un épisode grippal majeur, et plus récemment encore, le 13 novembre, le travail accompli avait permis de faire face à un afflux sans précédent de situations urgentes, sans que la question des lits disponibles n’entrave le travail des équipes.

Le bilan du projet

A la suite de cette intervention, l’équipe ANAP, a présenté le bilan quantitatif et qualitatif à 18 mois. Les faits saillants sont : le décloisonnement entre les services cliniques et les urgences, une régulation des séjours des patients hospitalisés sur la base de durées prévisionnelles, une anticipation des sorties en particulier le matin pour dégager des places pour les urgences.

Les témoignages des établissements participants

Quatre tables rondes ont ensuite permis aux différents acteurs du Programme de faire part de leur expérience et d’échanger avec l’assistance. Ont été ainsi débattus la contribution des ARS, le rôle dévolu aux Directions d’établissements, les missions des gestionnaires de lits, le point de vue des binômes médico-soignants, chevilles ouvrières de ce programme.

Trois films réalisés dans les établissements participant illustrant des retours d’expérience sur des actions concrètes : création d’une unité médicale post urgence, développement de la chirurgie ambulatoire et création d’une cellule de régulation, ont été projetés (voir les vidéos en bas de la page).

Les perspectives pour demain

La manifestation a été clôturée par Jean Debeaupuis, DGOS , qui a salué la dynamique engagée sur cette question centrale de la gestion des lits. Il a invité à poursuivre les initiatives engagées, notamment dans le cadre du Plan triennal.

Une publication destinée à aider concrètement les établissements souhaitant s’engager dans une démarche d’amélioration de la gestion des lits. Le tome 1 est déjà en ligne. Le tome 2 sera disponible à la fin du 1er trimestre 2016. Les débats et document projetés sont consultables sur le site de l’ANAP.

Gestion des lits : le CHU Toulouse fait le choix du développement de la chirurgie ambulatoire

L'ANAP et la gestion des lits : Le CH de Douai met en place une cellule de programmation interventionnelle

L'ANAP et la gestion des lits : Le CH de Beauvais crée un service de médecine polyvalente d'urgence