En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Mon Observatoire du Développement durable, quels enseignements pour le volet social ?

Dans Mon Observatoire du Développement Durable, le volet Social se concentre principalement sur les enjeux suivants :

  • Améliorer le dialogue social
  • Améliorer le bien-être au travail
  • Valoriser le parcours professionnel des collaborateurs
  • Promouvoir la diversité

Dialogue social, un niveau de maturité intermédiaire pour la majorité des répondants

Susceptible de prendre de nombreuses formes et pouvant s’établir à plusieurs niveaux, le dialogue social permet de trouver des solutions en adéquation avec les priorités et les besoins des directions et des salariés. C’est un levier important du changement qui peut contribuer à l’épanouissement des salariés.

On observe une grande homogénéité des résultats sur l’enjeu du dialogue social : toutes les structures semblent avoir engagé un dialogue social répondant à des exigences plus élevées que le simple niveau réglementaire. Presque la moitié des répondants (45%) se situe à une maturité moyenne : le personnel participe et s'exprime au sein des groupes de travail et de projets au-delà des exigences réglementaires.

Les structures présentant un niveau de maturité inférieur peuvent s’interroger sur leur responsabilité et leur impact afin de progresser sur la qualité de leur dialogue social.

Les autres structures présentant un niveau de maturité intermédiaire peuvent progresser en intégrant des parties prenantes internes à la définition du fonctionnement du dialogue social.

Améliorer le bien-être au travail, un niveau de maturité intermédiaire pour la majorité des répondants

Développer le bien-être au travail, c’est être attentif au contenu du travail, à son organisation, aux possibilités de développement professionnel offertes à chacun et à la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

Développer la qualité de vie au travail, c’est donc améliorer le quotidien des personnes, c’est leur redonner la fierté du travail bien fait, ce qui permet in fine de renforcer la qualité de la prise en charge des patients.

Les structures se concentrent à un niveau de maturité intermédiaire : « la structure co-construit avec les salariés le contenu et l'organisation du travail en conception, mise en œuvre et évaluation des projets ». Les enjeux du bien-être au travail ne sont pas encore tous entièrement intégrés dans le contenu et l’organisation du travail pour 68% des établissements, peut-être par l’absence de méthodes et d’outils concrets pour les accompagner dans cette démarche.

Valoriser le parcours professionnel des collaborateurs

La performance de toute organisation est liée à celle de son personnel. Pour une structure du secteur sanitaire et médico-social l’amélioration de sa performance globale dans un environnement concurrentiel passe par la volonté d’attirer et conserver le personnel, et de développer ses compétences. L’importance de cet enjeu est amplifiée par la tension existante sur certains métiers.

Les structures répondantes se répartissent en trois tiers plutôt équilibrés :

  • 37% des structures réalisent simplement un plan de formation répondant aux besoins de la structure et des salariés en cohérence avec les besoins des patients/personnes accompagnées
  • 33% des structures mènent une démarche RH en matière de parcours professionnels
  • 29% des structures valorisent les acquis par l'expérience des salariés ou mène une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Promouvoir la diversité : un taux d’emploi de personnes en situation de handicap largement supérieur aux moyennes nationales

Le bénéfice pour les structures qui choisissent de s’appuyer sur la diversité dans leur recrutement ne se limite pas à l’image d’une telle démarche. Des profils plus variés permettent de proposer des solutions nouvelles, avec à la clé des gains en efficacité. La diversité favorise également l'implication du personnel qui se sent mieux considéré. Dans ces cas, motivation et attachement à la structure sont renforcés, créant un climat favorable à l'épanouissement au travail.

L’ensemble des structures - tous secteurs confondus - est engagé dans la promotion de la diversité à l’exception des services à domicile qui déclarent rester au niveau réglementaire ; la spécificité de leur service rendant difficile cette promotion.

Parmi les structures répondantes, 62% ont atteint plus de 90% du taux d’atteinte de l’obligation d’emploi en personnes en situation de handicap, largement au-dessus des moyennes nationales.

Contact(s)

Benjamin LEMOINE

Tél: 01 57 27 12 16

Marie-Hélène ORSAY

Tél: 01 57 27 11 52

Pauline PICHEREAU

Tél: 01 57 27 11 62

Stéphanie AFTIMOS

Tél: 01 57 27 12 35