En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Retour sur le cercle Solutions Durables du 12 mars 2019

Imagerie et Bloc opératoire

Le développement de l’interventionnel et son impact sur les organisations

Robin Gigleux, ingénieur biomédical à la Direction des Plateaux Technique du CHRU de Strasbourg et Dr Francis Besse du Centre Cardiologique du Nord ont partagé leur expérience des actes hybrides et des équipements multimodaux : une prise en charge pluri disciplinaire et pluri professionnelle qui nécessite un travail d'équipe et des compromis aussi bien techniques que d’utilisation de la salle.

La session "imagerie" a poursuivi la journée avec Erwan Gouiffes, cadre de santé au sein du pôle imagerie, pour revenir sur la salle hybride du CHU de Nantes qui fait évoluer les pratiques en engendrant un rapprochement et une coopération avec les IBODES, augmente les gestes sous radioguidage pour le corps médical et questionne la place des manipulateurs au bloc opératoire. 

Puis, Nicolas Billot, Pr Laure Fournier et Aude La Rocca, tous trois de l’Hôpital européen Georges-Pompidou, ont abordé la gestion intégrée du parcours patient au sein de leur service oncologie. La direction des opérations a constitué une équipe de programmation unique et transversale qui coordonne les RDV sur les plateaux techniques. De l’échographie cardiaque à la consultation oncologique, le parcours coordonné apporte notamment plus de clarté pour le patient et raccourcit considérablement les délais.

La session "bloc opératoire" a, quant à elle, proposé une présentation de l’outil de dimensionnement Ælipce immobilier de l’ANAP. Après une simulation réalisée sur la gestion du circuit ALR, les participants ont assisté à une table ronde sur les enjeux et les innovations de demain. Le Pr Dominique Saragaglia du CHU de Grenoble, Laetitia Sullon et Dr Sophie Di-Maria du GH Pitié Salpêtrière, Christel Deschamps de l’Hôpital américain de Paris et Christophe Kluse de l'ANAP ont ainsi pu animer des discussions autour des halls opératoires, des actes exclusifs, ou encore des blocs ambulatoires.

Urgences

Quelle marge de manœuvre pour innover

Au programme de la session "urgences", les CSNP, les filières post-urgences ou encore la mise en place d’un projet collaboratif pour innover et améliorer les prises en charge patients. 

Les Dr Antony Le Renard et Fanny Billières, respectivement chef de pôle service de médecine intensive et chef de service SAU/SMUR/CSNP au CH du Cotentin ont partagé leur regard sur les Centre de soins non programmés à travers celui créé à Valognes. "C’est un service complémentaire à un service d'urgences, un centre de consultations proposant un avis médical rapide aux personnes dont l'état de santé s'est dégradé". 

Les Hospices Civils de Lyon ont ensuite présenté un projet participatif "Bauréals" mené avec Anne Decq-Garcia, directrice, Dr Véronique Potinet, chef de service des urgences, et Dominique Combarnous, cadre supérieur de pôle, pour restructurer architecturalement le service des urgences. Plus de 150 professionnels médicaux, paramédicaux, agents des services techniques ou logistiques et personnels administratifs ainsi qu’une centaine de patients ont participé collectivement à une réflexion pour moderniser les installations et les équipements du CH Lyon Sud et proposer un plateau technique de pointe, accessible à tous. Une initiative aussi originale qu’inspirante.

A leur tour, le CHU Rennes et le groupe Polyclinique Saint Laurent ont présenté leur partenariat pour consolider leur filière post-urgences. Ce projet collaboratif public-privé a permis d’améliorer les offres de soins grâce à des lits supplémentaires et un dispositif HeT coordonné avec Vivien Normand et Lilian Alix, du CHU Rennes, et Céline Lemaître, de la Polyclinique Saint Laurent.

Consultations et secrétariats médicaux

Pratiques existantes et dispositifs innovants

Les participants à la session « Consultations externes » se sont concentrés sur la télémédecine et les consultations à distance. Ils ont pu assister à deux exemples réussis pour lutter contre les déserts médicaux dans les campagnes françaises et proposer plus facilement des consultations outre-mer.

Le Pr Denis Vincent, PUPH médecine interne au CHU de Nîmes est revenu sur l’expérience de télé-expertise réalisée entre des spécialistes du CHU de Nîmes et des patients situés en Lozère, en compagnie de leur médecin traitant. Yves Dubourg, directeur des coopérations et relations internationales du CHU de Rennes a présenté le partenariat ultramarin mis en place entre le CHU de Rennes et le CH François Dunan de Saint Pierre et Miquelon pour développer la télé-expertise et la téléconsultation, et compenser ainsi le manque de professionnels spécialistes.

 

Les prochains rendez-vous 2019

Plusieurs cercles sont programmés pour échanger entre pairs et bénéficier des bonnes pratiques. En juin, c'est autour du numérique que nous nous réunirons. Et, pour la première fois, un cercle sera également consacré à la thématique immobilière et la RSE. Enfin, en octobre, nous aborderons l'organisation du séjour hospitalier, avant de finir l'année avec un cercle dédié au dialogue de gestion en décembre. Inscriptions à venir