En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Une 2ème édition de Mon Observatoire du Développement Durable pour mesurer l’évolution des établissements

La gouvernance et le développement durable, une notion intégrée, une pratique à développer

Le volet Gouvernance de MODD est crucial puisqu’il constitue le pilier de la démarche RSE. Quel est le niveau d’intégration des principes de la RSE tant au niveau décisionnel que dans les projets des établissements et structures ? A contrario quelle est la capacité de la Direction à mobiliser ses employés sur l’ensemble de ces problématiques ?

Intégrer effectivement le Développement Durable dans les projets majeurs de la structure

Pour cette première édition, 426 établissement ont rempli le questionnaire de l’observatoire. Si les répondants ont intégré le fait que leurs projets génèrent des impacts sociaux, sociétaux et environnementaux, il reste des marges de progrès aux structures pour piloter de façon stratégique ces enjeux au niveau de la gouvernance.

Seules 15% des structures ont mis en œuvre une démarche globale d’intégration du développement durable dans leurs projets majeurs.

A ce titre, peu de structures se sont lancées dans une démarche de labélisation/certification RSE pour les aider dans cette intégration du développement durable et 55% des répondants n’envisagent pas pour le moment une telle action.

Néanmoins, une part significative des structures a pour projet de s’y engager (31%). Il n’en reste pas moins que le nombre de structures ayant a minima amorcé une telle démarche est faible (9%).

L’allocation de ressources humaines à la démarche est également un levier de performance que le secteur sanitaire et médico-social gagnerait à actionner pour progresser. Si 17% des structures disent n’avoir aucun professionnel en charge de ce sujet, le pourcentage médian d’effectif ayant en charge des actions de développement durable est de 1,5%.

Associer toutes les parties prenantes aux projets majeurs de la structure

Les parties prenantes sont les individus ou les groupes d’individus qui représentent l’écosystème dans lequel les structures évoluent: par exemple les professionnels, les bénéficiaires, les fournisseurs, les partenaires, etc. La RSE se propose de prendre en compte et de répondre aux attentes économiques, environnementales et sociales de ces parties prenantes dans une logique de création de valeur partagée.

Globalement, les structures ayant participé à la campagne de collecte 2017 associent mieux leur premier cercle de parties prenantes (les professionnels et bénévoles de la structure) que les autres cercles

Ainsi 76% des structures consultent les professionnels qui y travaillent et les bénévoles qui interviennent pour définir et mettre en œuvre des projets majeurs (29% les y associent dès le départ, 50% les informent). Mais elles ne sont que 39% et 48% à adopter cette démarche de consultation respectivement avec les bénéficiaires, les prestataires et fournisseurs.

Mon Observatoire du Développement Durable (MODD)

L’observatoire est composé de 32 questions réparties sur 6 axes : gouvernance, sociétal, social, environnemental, achats responsables et axe économique.

Ces questions permettent de calculer des indicateurs chiffrés et non chiffrés. Ces indicateurs ne sont pas exhaustifs : ils donnent une indication de la maturité de la structure selon les résultats qu’elle obtient.
Chaque structure est libre de s’autoévaluer sur un ou plusieurs axes de son choix. Chaque année, la structure pourra comparer ses résultats avec les autres structures semblables et apprécier ses évolutions par rapport à ses résultats de l’année passée.

Contact(s)

Benjamin LEMOINE

Tél: 01 57 27 12 16

Marie-Hélène ORSAY

Tél: 01 57 27 11 52

Pauline PICHEREAU

Tél: 01 57 27 11 62

Stéphanie AFTIMOS

Tél: 01 57 27 12 35