En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Recours à l’HAD dans les territoires

Présentation de la publication

Cette publication vise à aider à la compréhension des enjeux du recours à l’HAD et à proposer des outils d’aide aux dialogues entre les structures HAD et MCO :

  • La première partie est consacrée aux enjeux du recours à l’HAD en France présente l’hétérogénéité de l’HAD tant au niveau du recours, des tailles de structures réalisant de l’HAD que des filières auxquelles elle participe,
  • la deuxième partie présente les résultats issus de la démarche analytique appuyée par une expertise métier. Elle a pour ambition d’introduire des indicateurs de performance du recours à l’HAD et les outils d’explorations complémentaires téléchargeables dans le kit outil HAD,
  • la troisième partie présente sous forme de fiches de synthèse couvrant les résultats nationaux pour chaque indicateur.

Appel à commentaires

En poursuivant la logique de co-construction avec les acteurs du terrain, l’ANAP vous sollicite ! Nous aimerions recueillir vos commentaires concernant la présente publication et vous inviter pour un atelier d’échange à l’ANAP le 06 Octobre à 14h.

> Si vous souhaitez participer à cet atelier, envoyer vos commentaires avant le lundi 02 Octobre à 14h à filieres-soins@remove-this.anap.fr

A qui s’adresse cette publication ?

Cet ouvrage s’adresse aux Médecins coordinateur en établissements HAD, chefs de service, directeurs de structures HAD et avec hébergement, référents HAD en ARS et directeurs de l’offre de soins.

Outils en lien avec la publication

Ce document est complété par les outils créés lors de l’accompagnement des établissements du panel et est relié à une offre déjà existante dans les productions de l’ANAP.

> Accéder au kit d'outils en lien avec cette publication

Contexte

La circulaire du 4 décembre 2013  a fixé un objectif ambitieux de développement de l’hospitalisation à domicile. Ambitieux car le taux brut de séjours d’HAD pour 100 séjours d’hospitalisation complète (MCO : Médecine Chirurgie et Obstétrique, qui correspond aux séjours hospitaliers en soins de courte durée) et SSR (Soin de Suite et de Réadaptation) doit passer de 0,6% (en 2011) à 1,2% en 2018.

Pour y parvenir, plusieurs orientations ont été fixées, parmi lesquelles :

  • Atteindre 30-35 patients pris en charge par jour pour 100.000 habitants en 2018 ;
  • Développer les prises en charge spécialisées comme la rééducation neurologique, les chimiothérapies anticancéreuses et les soins palliatifs ;
  • Fixer des objectifs de prescription de l’HAD dans les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) des établissements avec hébergement.

Ce développement implique une évolution de l’ensemble de l’offre sanitaire :

  • des établissements d’HAD eux-mêmes pour engager dans les évolutions indispensables en termes de structuration, de taille critique, de réactivité, de professionnalisation, etc.
  • des établissements de santé assurant l’hospitalisation avec hébergement, principaux  prescripteurs de l’HAD, qui devront intégrer l’HAD plus souvent, y compris sur de nouveaux segments d’activité, ou de façon plus précoce dans les parcours des patients
  • des professionnels libéraux qui devront répondre de façon coordonnée à l’ensemble des demandes qui ne nécessitent pas la compétence de l’HAD, et apprendre à prescrire un recours à l’HAD quand un passage par les établissements d’hospitalisation peut être évité.

En 2015, le taux de recours est de 19,2 patients pris en charge chaque jour pour 100.000 habitants. Une forte hétérogénéité du taux de recours à l’HAD est constatée sur le territoire métropolitain, variant de 11,6 patients à 27,6 patients pris en charge chaque jour pour 100.000 habitants.

A cette variabilité territoriale s’ajoute une variabilité de l’adressage vers l’HAD entre les établissements avec hébergement. L’analyse des bases des Programmes de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI) HAD chaînées avec les bases MCO et SSR a permis de déterminer le taux moyen d’adressage vers l’HAD des établissements MCO pour chaque Groupe Homogène de Malades (GHM) : En 2013, 0,94% des séjours réalisés en MCO ont fait l’objet d’un transfert vers un établissement d’HAD. Ce taux varie fortement selon les GHM et selon les établissements

Afin d’appréhender le recours à l’HAD dans son ensemble, 9 indicateurs regroupés autour de trois niveaux complémentaires de performance ont été proposés et permettent de comparer la situation d’un établissement HAD avec les autres. Par ailleurs, 4 outils permettent d’aider d’explorer les situations individuelles de tel ou tel établissement.

Télécharger le document

Pour télécharger cette publication, connectez-vous à votre espace personnalisé.
se connecter

Mots clés

    Filières de soins

    Hospitalisation à domicile (HAD)

    Performance

    Evaluation analytique

    Indicateurs

    Organisation des soins

Contact(s)

Jacques-Henri VEYRON

Tél: 01 57 27 11 74

Elise PROULT

Tél: 01 57 27 12 46