En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

+ 17% de participation pour la 3° édition de Mon Observatoire du Développement Durable

28 indicateurs pour analyser la maturité de sa structure

Cette troisième enquête, menée dans les ESMS à l’initiative des pouvoirs publics, de l’ANAP et des fédérations, restitue 28 indicateurs répartis sur 5 axes (gouvernance, sociétal, social, environnemental et économique) et calculés à partir de questions chiffrées et de questions appréciatives. 

Elle présente, pour chaque type de structure, les enjeux du Développement Durable et propose une analyse et des recommandations en identifiant les ressources à disposition des structures pour s’engager dans un plan d’action. Il ressort que le volet économique est celui qui a connu la meilleure progression, avec le déploiement de politiques d’achats durables. Une démarche de certification, d’enregistrement ou de labellisation en RSE a été engagée par 14% des structures. Les enjeux de santé et qualité de vie au travail ont été mieux pris en compte en 2019 puisque la majorité des structures répondantes a indiqué co-construire avec les salariés le contenu et l’organisation de leur travail.

Une mobilisation plus forte en 2019

La première enquête réalisée en 2017 (sur les données 2016) avait mobilisé 426 établissements et services en 2017, contre 947 en 2018, et 1 119 en 2019. Cette troisième enquête révèle une prise en main des outils de suivi du développement durable plus affirmée avec une forte hausse de réponses concernant les données chiffrées ce qui indique que les outils de suivi du développement durable sont mis en place par les établissements. A noter également cette année une montée en puissance du secteur sanitaire qui représente 63% des structures répondantes, soit une hausse de 37% par rapport à 2018.

Pistes pour structurer une démarche de développement durable

Le rapport propose des pistes d’action graduées pour aider les structures à sauter le pas :

  • Utiliser les résultats de l’autodiagnostic de MODD pour situer sa maturité, se comparer aux établissements du même secteur, déterminer les axes prioritaires du diagnostic dans les engagements stratégiques de la structure.
  • Identifier les parties prenantes de la structure ainsi que les personnes ressources pour mettre en œuvre des actions et des indicateurs de suivi.
  • Mettre en place des évaluations initiales de consommation (énergie, eau, déchets) puis des indices de consommation dans une véritable démarche d’évaluation annuelle.
  • Identifier les sujets avec des marges de progrès importants pour sa structure. À titre d’exemple : la qualité de vie au travail, l’évaluation des émissions de gaz à effet de serre en vue de leur restriction, le renforcement du tri et de la valorisation des déchets au sein de filières adaptées…

Retrouvez l’ensemble des résultats et des propositions en téléchargeant la publication Mon Observatoire du Développement Durable.

 

Merci au ministère des Solidarités et de la Santé ( DGOS et DGCS), au ministère de la Transition Energétique et Solidaire (CGDD) et à FHF, FEHAP, FHP, UNICANCER, Nexem, UNIOPSS, FNEHAD, SYNERPA, FNAQPA pour leur collaboration et relais.