En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Expérimentation de l'outil interdiag-HAD auprès des établissements adhérents à la FNEHAD

QU'EST-CE QUI VOUS A AMENÉ À EXPÉRIMENTER L'OUTIL INTERDIAG HAD DE L'ANAP ?

Nous avons tout d'abord été sollicités par l'ANAP, qui souhaitait nous présenter un premier travail réalisé par l'OMEDIT Haute Normandie en collaboration avec les établissements d'HAD de la région sur l'évaluation du circuit du médicament. L'idée de cet OMEDIT, et elle était très pertinente, était d'adapter l'outil Interdiag déjà existant pour le MCO aux particularités des établissements d'HAD.

La FNEHAD a immédiatement adhéré à ce projet d'adaptation de cet outil aux spécificités de nos établissements, nombreuses en matière de circuit du médicament. En effet, de la prescription à l'administration, le circuit du médicament en HAD est un point crucial dans l'organisation des établissements, confrontés à de nombreuses difficultés, liées à la diversité des prescripteurs, à la variété des modes de délivrance des médicaments, par une PUI ou par les pharmacies d'officine, à la multiplicité des intervenants au domicile, salariés ou libéraux ou encore aux conditions de transport.

Participer à l'élaboration d'un outil " taillé sur mesure " pour les établissements d'HAD nous est donc apparu essentiel.

QUELS ONT ÉTÉ LES UTILISATEURS DE L'OUTIL PENDANT LA PHASE EXPÉRIMENTALE ?

Tous les délégués régionaux de la FNEHAD ont été saisis pour un appel à participation à la phase d'expérimentation de l'outil. 25 établissements se sont engagés dans cette démarche préparatoire, représentant toutes les régions, y compris les territoires ultra-marins, tous les statuts (publics, privés non lucratifs et privés commerciaux), disposant ou non d'une pharmacie à usage intérieur. Cette mobilisation reflète l'intérêt des établissements d'HAD pour ce sujet et je les remercie pour leur investissement.

Le questionnaire Interdiag étant basé sur la pluridisciplinarité, les professionnels de chaque établissement se sont réunis sur ce projet : directeur, médecin coordonnateur, pharmacien, cadre de santé, etc.

En effet, Interdiag est un outil diagnostic qui nécessite la réunion des compétences de chacun, qui correspond en ce sens à la dimension pluri-professionnelle de l'HAD.

COMMENT S'EST PASSÉE L'EXPÉRIMENTATION ?

Après une phase de réflexion et de validation méthodologique, menée par l'ANAP et la FNEHAD, l'outil, divisé en deux fichiers, l'un pour les établissements d'HAD disposant d'une PUI, l'autre pour les établissements sans PUI, a été transmis aux établissements en vue d'être testé. Les équipes pluri-professionnelles se sont réunies pour remplir le questionnaire d'évaluation, sur une durée de deux heures environ. A l'issue de cette réunion, les équipes nous ont remonté leurs observations et leurs résultats.

Les retours ont été majoritairement très positifs car les " modules " de l'outil correspondaient au fonctionnement des établissements, et que l'outil permettait de dégager des pistes de travail prioritaires sur le circuit du médicament, grâce à la production automatisée d'un plan d'action.

Une réunion de synthèse entre l'ANAP et la FNEHAD a permis de relever et de discuter les derniers points en concertation, afin de finaliser l'outil et d'obtenir le plus grand consensus. Une dernière consultation des professionnels a été organisée à l'ANAP avec les établissements d'HAD représentant les différents modes d'organisation, avec la participation de la FNEHAD.

QUELLES SONT VOS ATTENTES SUR CET OUTIL ?

L'attente principale de la FNEHAD, et surtout de ses adhérents, était d'obtenir un outil spécifique à l'HAD, adapté à ses spécificités et à ses contraintes, liées essentiellement à la dispensation des soins au domicile des patients.

L'ANAP, dont l'outil initial était adapté aux établissements de santé avec hébergement, a su relever le défi de cette adaptation, tout en maintenant le niveau d'exigence qu'il convient d'attendre des établissements d'HAD qui sont, faut-il le rappeler, des établissements de santé à part entière.

Pour les établissements expérimentateurs, cet outil peut également contribuer à préparer les contrats de bon usage du médicament (CBUM) conclus avec les Agences Régionales de Santé, ces contrats étant peu adaptés à la réalité de l'HAD, ainsi que les visites de certification de la HAS.

Interdiag est donc attendu comme un outil au service de l'amélioration de la qualité et je pense que les efforts de chacun ont permis d'y parvenir.

C'est pourquoi la FNEHAD relaiera largement auprès de ses adhérents la diffusion officielle d'Interdiag dans le courant du mois de mai, afin que tous les établissements d'HAD puissent s'approprier cet outil complet, certainement perfectible, mais conçu et réfléchi pour les aider dans leur démarche d'auto-évaluation et d'amélioration de la qualité de leurs prises en charge.

Je remercie l'ANAP pour son écoute et sa mobilisation sur ce projet qui a abouti en quelques mois seulement.

MISE EN LIGNE DE L'OUTIL

L'outil sera disponible sur le site de l'ANAP dès le 4 juin.

Contact(s)