En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Outil d’autodiagnostic en stérilisation : ils vous en parlent

Interview de Annick ILTIS, Pharmacien gérant, G.C.S Nord Essonne : Stérilisation

Pourquoi avez-vous souhaité expérimenter cet outil ?

Je travaille en stérilisation en milieu hospitalier depuis fin 1999. J’ai également participé à la mise en place de sites d’externalisation industrielle. Force est de constater qu’en une quinzaine d’années, la pratique de la stérilisation a radicalement changé pour devenir un vrai métier encore trop peu reconnu malgré l’inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles du titre d’Agent de stérilisation début 2011. Cependant, bien que le focus ait été mis sur cette activité au début des années 2000 suite à divers problèmes de vigilance sanitaire (Clinique du sport, maladies à prions …), il reste difficile d’obtenir les ressources nécessaires en adéquation avec le niveau de qualité attendu. Le seul levier efficace auprès des Directions reste la connaissance et la maitrise des coûts.

En tant que professionnel expérimentateur de l’outil, pensez-vous qu’il répond à vos besoins, et si lesquels ?

L’activité de stérilisation est coûteuse mais néanmoins indispensable. Ayant déjà participé à la publication d’un travail d’analyse économique en 2008, il est apparu qu’il n’y avait pas de consensus pour chiffrer puis comparer objectivement le coût des Dispositifs Médicaux stérilisés, que ce soit dans le cadre du passage à l’usage unique ou de la sous-traitance quelle qu’elle soit. Par ailleurs, dans une période de rationalisation des coûts, il manquait un outil objectif et consensuel, mis à disposition de tous, pour valoriser et comparer cette activité. La parution de l’outil AutoDiag de l’ANAP m’a donc semblée très pertinente dans ce contexte.

Si vous deviez recommander cet outil à un collègue, que lui diriez-vous ?

Je le rassurerais d’abord sur la complexité d’utilisation de l’outil. En effet, il existe plusieurs niveaux de saisie de données et un premier résultat financier peut être facilement restitué. L’analyse des flux de  production peut venir dans un second temps et être une aide plus fine au pilotage de l’activité. Enfin, cet outil permet de situer chacun au regard des prestations qu’il propose (type de traçabilité, maintenance de l’instrumentation…) et l’analyse ne peut s’arrêter au prix de l’Unité d’Œuvre sans être corrélée avec un bilan qualité précis et objectif prenant en compte non seulement les dysfonctionnements en interne mais aussi les impacts financiers chez les services clients.

Interview de Christophe Lambert, Président de l'Association Française de Stérilisation (AFS), CH Metropole Savoie

Pourquoi la démarche de l’ANAP vous a-t-elle intéressée ?

La démarche de l’ANAP est intéressante à plusieurs titres. En premier lieu, d’autres outils ont été développés  par cette agence sur le circuit du médicament et du dispositif médical et nos confrères en sont plutôt satisfaits, ce qui est un gage de qualité. D’autre part, l’Association Française de Stérilisation a été rapidement sollicitée comme partenaire pour ce projet. Il aurait effectivement été incompréhensible que des experts du domaine de l’activité ne soient pas associés à ce projet pour apporter leur expérience et leurs conseils. Enfin d’un point de vue pratique, cet outil est  libre de droit et d’accès, donc permettra à chaque responsable de stérilisation d’accéder facilement à un outil adapté et réfléchi pour l’évaluation de sa performance en stérilisation.

Comment avez-vous collaboré à la réalisation de cet outil ?

Une première présentation par téléconférence de l’outil par l’ANAP nous a convaincu de son intérêt, mais certains critères étaient sujet à interprétation ou discussion. Il était aussi important de s’assurer que chaque critère soit pertinent et mesurable. En parallèle de la mission de l’ANAP, fonctionnait un groupe de travail de l’AFS, piloté par A. Cubertafond et J.Rongeot, sur les indicateurs d’activité et de coût. A ce stade, une convergence des moyens entre l’ANAP et l’AFS  s’est rapidement mise en place. Grâce la synergie de ces 2 entités et à la participation de plus de 30 établissements volontaires, des critères de mesure pertinents ont enfin pu être établis et proposés. Aujourd’hui, ces critères sont enfin définis et consolidés et seront ceux recommandés par l’AFS. Finie l’évaluation empirique de la stérilisation mesurée en m3 !!! Mais l’outil ANAP va également au-delà de ces critères définis en commun en proposant des critères d’évaluation de la qualité de la production.

D’après-vous, quelle est l’utilité de l’outil pour les services de stérilisation ?

Cet outil peut prendre différentes dimensions. Une dimension locale, l’auto-évaluation de la performance d ‘un service de stérilisation. Dans ces conditions, le manager dispose d’un outil pour suivre l’évolution dans le temps de la performance de son unité. Une dimension nationale lorsque l’on souhaite comparer différentes structures. Ces comparaisons de benchmarking entre établissements doivent cependant être réalisées avec précaution par des experts de l’activité, car le fonctionnement de chaque unité peut-être différent et le périmètre d’activité peut considérablement influencer le résultat de l’analyse. Cet outil développé par l’ANAP est facilement accessible, ce qui devrait favoriser son appropriation et son exploitation.

Comment, en tant que société savante, allez-vous participer à l’accompagnement de la diffusion de cet outil ?

Le partenariat entre l’ANAP et l’AFS sera évidemment communiqué à tous les adhérents. Nous sommes très satisfaits de cette collaboration, car en promouvant des indicateurs communs, nous avons enfin dépassé le stade de ces bases de données et ces indicateurs inutilisables, car non comparables. La SFPC nous a également soutenu et accompagné dans cette démarche d’harmonisation des indicateurs. L’AFS communiquera au travers de ces missions d’information sur l’existence et le fonctionnement de l’outil. Un lien direct vers l’outil ANAP pourrait également être proposé depuis notre site web.

Contact(s)