Tim BRIENEN

Diplômé de Sciences Po Toulouse, Tim Brienen a démarré sa carrière comme référent Santé mentale pour le département des Hauts-de-Seine. Il a ensuite rejoint le cabinet de conseil Altao où il a piloté plusieurs projets de réorganisation territoriale et accompagné des plans de retour à l'équilibre. Après avoir poursuivi sa formation à l'Ecole Nationale d'Administration ("Finances Publiques") il a intégré la Direction des Etablissements du Groupe MGEN où il était en charge des affaires juridiques et de la stratégie. Il a ensuite rejoint les équipes de l'ARS Ile-de-France pour piloter le département Territorialisation de l'Offre de Soins, contribuant notamment au développement d'outils d'analyse de données (projet Diamant) et à l'instruction de projets d'investissements. 

De 2014 à 2018, Tim Brienen dirige les Affaires Financières au Centre hospitalier intercommunal de Créteil et s’attelle notamment à la dématérialisation (initiative "coup de cœur du jury" aux assises des délais des paiements), il pilote plusieurs projets de recours à l'Intelligence Artificielle (notamment : modélisation de parcours et codage PMSI). En 2018, Tim devient Secrétaire Général de l'Hôpital Américain de Paris (affaires juridiques, systèmes d'information et qualité) et reprend les fonctions de Directeur des Affaires Financières de l’Institut Gustave Roussy en 2019. 

Tim Brienen a rejoint l’Anap le 1er novembre 2021 pour prendre en charge les pôles "Performance économique, ingénierie financière, usage des Data et de l'Intelligence artificielle" et "Usages du Numérique ».

 

Photo téléchargeable

 

Emeline FLINOIS

Emeline Flinois est directrice d’hôpital et diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon. Elle a pris ses fonctions au Centre Hospitalier d’Argenteuil (Val d’Oise) en 2009 en tant que directrice adjointe en charge des achats, des logistiques hôtelières et de l’équipement. Elle met en place la politique achat de l’Établissement, un comité de développement durable et contribue au projet de reconstruction de l’hôpital, dont la première tranche est réceptionnée en 2012. 

Elle rejoint alors le département pilotage financier de l’ARS Île-de-France, en charge de la campagne budgétaire et du suivi financier direct des établissements des départements 75 et 78.

Elle intègre le Groupe Hospitalier Nord Essonne (hôpitaux de Longjumeau-Orsay-Juvisy) en 2014 comme directrice adjointe en charge du patrimoine, des achats et de la logistique, du Pôle médico-technique et de la Fédération d’Imagerie avec le Centre Hospitalier Sainte Anne. Dans ce cadre, elle contribue notamment à la mise en place d’un service achat unique, aux fusions des pharmacies et des laboratoires et à l’organisation d’un service commun d’anatomocytopathologie avec le Centre Hospitalier Sud Francilien.

Son expérience en termes de coopération notamment, l’amène en 2015, à piloter la cellule investissement Nouvel Hôpital, en vue du regroupement des 3 hôpitaux en un site unique sur le plateau de Saclay. Elle a rejoint l’Anap en 2019 en tant que directrice associée et dirige aujourd’hui les pôles « performance des ressources humaines », et « performance des investissements, logistique et développement ».

 

Photo téléchargeable

 

Mona KRICHEN

Mona Krichen a débuté sa vie professionnelle comme assistante d’enseignement et de recherche à l’Université Lyon 3, au sein du laboratoire GRAPHOS-CNRS (Hôpital et Organisation de Santé) dans le cadre du Programme Doctoral de Gestion, à l’Ecole de Management de Lyon.

Elle a ensuite exercé la profession de consultant, spécialisée dans le champ de l’organisation hospitalière et médicosociale, notamment au sein du cabinet Bernard Brunhes Consultants.

En 2011, elle rejoint l’Anap comme responsable des projets d’appui au virage ambulatoire, à l’organisation des prises en charge hospitalières et des plateaux médico-techniques.  

Directrice associée depuis 2018, elle participe à l'élaboration de la stratégie de développement de l'agence, à la représentation institutionnelle auprès des acteurs du système de santé. Elle dirige les pôles « performance des prises en charge » et des « parcours sanitaires et médico-sociaux ».

 

Photo téléchargeable