Journée nationale HOP'EN

Le 13 octobre 2021, la DGOS et l’ANAP ont été très heureux de présenter la Journée nationale HOP’EN. L’occasion de faire un bilan d’étape de l’avancée du programme, de sa mise en œuvre et de partager des témoignages de professionnels autour de l’identitovigilance, la sécurité et la convergence des SI des GHT, l’usage des services d’échange, etc.


Plan d’action stratégique pour les SI hospitaliers

HOP'EN donne un cap pour guider tous les établissements sanitaires qui s’engagent dans le virage numérique. Ce sont plus de 1 737 projets accompagnés financièrement dans plus de 1 400 établissements de santé. Exigences des domaines et prérequis HOPEN, formations pour accompagner la Certification SIH, utilité de la Certification Qualité Hôpital Numérique à destination des éditeurs sont autant de sujets abordés par Sandrine Billet ( DGOS ) et Nolwenn François (ANS).

Yves Beauchamp (ANAP), Sandrine Billet, Caroline le Gloan et Ines Ghouil ( DGOS ), Nolwenn François (ANS)

Consultez le support de présentation

Financements Ségur pour les établissements SUN-ES

Le programme SUN-ES pour "Ségur Usage Numérique en Établissements de Santé" a pour objectif de fluidifier et sécuriser le partage des données de santé et documents médicaux. Ines Ghouil ( DGOS ) en présente les prérequis (DMP, MS Santé, cybersécurité, Sécurité du SI, Identitovigilance, Appropriation RNIV) et domaines (Documents de sortie, Biologie, Imagerie). Nolwenn François (ANS) complète en abordant le financement direct aux éditeurs.

Caroline le Gloan et Inès Ghouil ( DGOS ), Nolwenn François (ANS)

Consultez le support de présentation


Mettre en œuvre le programme HOP’EN dans un groupement d’établissements

  • Céline Gachot (GHT Eure et Loire) apporte son expertise du groupement d'établissements. Les points à prendre en compte ? Le travail en équipe et la convergence dans les décisions à prendre.
  • Pierre-André Thubet ( ELSAN) précise la particularité des groupes privés qui évoluent dans un écosystème d'acteurs indépendants travaillant tous autour des mêmes patients. L’intéropérabilité est primordiale, entre des systèmes d'information cloisonnés pour des raisons de sécurité, indépendants, avec lesquels il faut travailler main dans la main, et l’existence d’un coordinateur RSI régional essentielle.
  • Vincent Pasquassio-Comté (ARS Nouvelle-Aquitaine) rappelle le rôle que peut jouer une ARS pour encourager les démarches de mutualisation de groupements et parle du "GHT Tour". Faciliter, encourager, canaliser des démarches, notamment au sein des GHT… le rôle de l’ARS est essentiel, il peut allouer un financement plus important pour un projet mutualisé, encourager le partage des enveloppes, insuffler des coopérations et des partenariats.

INS et identitovigileance, à l’heure de la mise en œuvre en établissement

  • Nolwenn François (ANS) dresse un panorama de l'INS et des ressources disponibles pour accompagner les établissements.
  • Valérie Reyrel et Stéphane Blanchard (CH Bergerac, GHT Dordogne) présentent l’utilisation de l'INS comme identifiant unique de territoire, la mise en place d’un outil et un accompagnement poussé auprès des équipes avec notamment des réunions de sensibilisation et une formation du personnel.
  • Bernard Tabuteau (expert ANAP, groupement eSanté Nouvelle Aquitaine) aborde le RNIV. Les impacts ? Une harmonisation des pratiques, l’implication des éditeurs, une appropriation nécessaire par les professionnels de ces nouvelles règles pour gérer efficacement en anticipant ou en corrigeant les sources d'erreurs, au delà du traitement de l'INS avec un SI compatible.
  • Fabienne Bousrez (ANAP) présente les travaux menés par l’ANAP pour renforcer l’organisation de l’identitovigilance dans les établissements de santé et médico-sociaux

Renforcer la sécurité du SI hospitalier

  • La cyberattaque du GHT Rhône Nord Beaujolais Dombes, avec Nasser Amani : 9 établissements, 3 138 lits, 1 projet de convergence qui a permis une forte réactivée, la mise en place d’une cellule de crise, et qui aujourd’hui est synonyme de management de la sécurité au quotidien, de montée en compétences des équipes et de sensibilisation des utilisateurs.
  • Patrice Bigeard (ministère des solidarités et de la santé) souligne les éléments clés liés à la sécurité : hébergement des serveurs, budgets alloués à la sécurité des SI, convergence, mutualisation
  • Un regard régional avec Auriane Lemesle (GCS e-santé des Pays de Loire) : une région très dynamique dans la mise en place d'actions en cybersécurité et SI, avec une ARS engagée. L’axe choisi ? Embarquer les acteurs, former, sensibiliser, partager des modèles de documents, accompagner la résolution des incidents, etc.
  • Guillaume Deraedt met en lumière le GHT Lille Métropole, une des premières équipes de territoires à être mutualisées.

Déployer les services numériques socle (DMP, MSS) pour échanger et partager entre professionnels

  • Amélie Decker et Camille Patthey (CNAM) font un état des lieux des déploiements DMP, MSS : 75 % des établissements sont équipés, 52 % des professionnels de santé, et 71% des laboratoires de biologie médicale. L’avantage de Mon espace santé est son processus de création automatique. Et sa mise en place permettra à l’usager d’être au cœur du système et d’avoir la main sur ses données de santé.
  • Jocelyn Cadon et Frédéric André (GHT Loiret) ont ensuite exposé leur retour d'expérience sur la lettre de liaison et sur la transmission d'informations dans la MSS pour répondre à des besoins exprimés par les professionnels dans des situations très concrètes et très opérationnelles, communiquer et échanger avec les partenaires notamment.

HOP’EN vu par les fédérations

Créer un espace national de confiance, pérenniser les financements, impliquer les ARS, mutualiser les actions, ne pas sanitariser le médicosocial en copiant les outils et les démarches HOP'EN, former pour accompagner l’évolution des compétences, les nouveaux métiers, réduire les disparités régionales de participation des établissements au programme… La parole à : 

  • Cyrille Politi (FHF)
  • Bertrand Sommier (FHP)
  • Laurent Pierre (FEHAP)
  • Karine Alouis (FNEHAD)
  • Emmanuel Reyrat (Unicancer)

Ressources ANAP pour vous accompagner

L'ANAP a construit un dispositif d'accompagnement global sur le programme HOP'EN pour l'ensemble des établissements de santé qui sont concernés. Cela couvre aussi bien la satisfaction des prérequis du programme et la conformité aux prérequis que la mise en oeuvre opérationnelle des projets qui permettent d'atteindre les cibles d'usage dans l'ensemble des domaines fonctionnels.

  • Le Kit "HOP'EN" vous soutient dans l’atteinte des exigences liées aux prérequis définis dans le programme HOP’EN. Accédez à un autodiagnostic pour vous situer par rapport aux exigences des prérequis, construisez un plan d’action détaillé, indicateur par indicateur. Des fiches méthodes vous guideront également dans la mise en œuvre de ces actions. Des modèles de document vous permettront de gagner du temps dans la production des indicateurs. Vous pourrez aussi vous approprier des plans d’action et des outils par domaine fonctionnel : résultats d'imagerie, biologie et anatomopathologie, dossier patient informatisé et intéropérable, programmation des ressources et partage de l'agenda du patient, etc.
  • L'ANAP a également mis en place un cycle de webinaires pour accompagner les établissements de santé dans la mise en œuvre du programme HOP'EN. Chaque webinaire est l'occasion de partager des méthodes, des expériences de professionnels sur la production des indicateurs, les prérequis, les domaines fonctionnels du programme HOP’EN, et d'échanger avec des experts. P1 "Identités et mouvements", P2 "Sécurité", P3 "Confidentialité", D2 "Dossier Patient et DMP", D3 "Prescriptions et plan de soins", QHN... Vous pouvez consulter les replays, continuer les échanges sur un fil de discussion dédié et accéder à nos outils pour vous guider.

Vous avez des questions ?

Cette journée a été animée par la DGOS et l’ANAP