Journées nationales eParcours

2 journées riches en partage ont eu lieu les 28 septembre et 1er octobre. Parole donnée aux professionnels pour témoigner de leur utilisation des outils numériques de coordination dans leurs activités, leurs structures et avec les autres professionnels. 2 tables rondes qui livrent des exemples concrets permettant de fluidifier la coordination, et qui présentent des organisations, des usages ou des services numériques innovants.


Point d’étape du programme eParcours

L’objectif du programme eParcours ? Mettre le numérique au service des usagers et des organisations au quotidien pour déployer la coordination pluriprofessionnelle sur les territoires. Comment ?A l’aide des Dispositifs d’appui à la coordination et en accompagnant les professionnels dans l’appropriation et l’usage des outils numériques de coordination. A mi 2021, plus de 250 projets ont été financés pour outiller les DAC et les collectifs de soins coordonnés. Les territoires concernés représentent 60 millions d’habitants.

Yves Beauchamp (ANAP), Sandrine Billet, Samuel Delafuys, Caroline Le Gloan
et Marie-Gabrielle Rietsch ( DGOS )

Consultez le support de présentation

Collectifs de soins coordonnés et organisations de type Article 51

Les CPTS (communautés professionnelles territoriales de santé), sont un dispositif souple pour les professionnels, qui part de leur envie de créer un collectif et de s'organiser. Ils facilitent le dialogue avec les autres acteurs du territoire en étant un interlocuteur structuré des soins primaires. 671 projets sont recensés à mi 2021 en France (DOM-TOM compris) avec actuellement 172 CPTS en fonctionnement, dont 140 ont une signature assainie avec l'assurance maladie.

Yves Beauchamp (ANAP), Marie-Hélène Rietsch et Sophie Augros ( DGOS ),
Dr. Catherine Grenier (CNAM)

Consultez le support de présentation


Table ronde "Fluidifier la coordination"

  • Fatima Boughaf (réseau SPHERES et PTA Hérault) présente le dispositif de coordination des soins palliatifs en Occitanie. Son rôle est de mobiliser les partenaires, sensibiliser le professionnel à un outil de coordination qui puisse être partagé par le plus grand nombre (SPICO Discussion et SPICO Dossier), et veiller à l’interopérabilité avec les outils déjà existants.
  • Les Dr. Anne le Gagne et David Trévisan (DAC Appui Santé Rance Emeraude) parlent sécurisation des sorties d’hospitalisation, aux côtés de Tiphaine Gorge du GCS e-Santé Bretagne et plateforme opérationnelle de parcours (POP). Son but est d'améliorer les sorties d’hospitalisation en apportant une expertise soignante avec une forte expérience du domicile, en appui des structures hospitalières, pour organiser, dès l’entrée du patient, sa future sortie. Faciliter le recueil des données, repérer de façon précoce les fragilités, aider au repérage des alternatives à l’hospitalisation (HAD, télésuivi…). Le résultat ? 70 sorties par mois avec un taux de réhospitalisassions moitié moindre que les taux RH30 sur l’Ille-et-Vilaine et l’utilisation d’une messagerie sécurisée unique : Mobil’eTY by Globule.
  • Cynthia Lauber (Réppop38) et Marion Bresson (GCS SARA) présentent différents outils de coordination utilisés par la Maison des réseaux de santé de l’Isère qui facilitent la coordination et permettent notamment de gagner un temps précieux dans la recherche et la transmission de l’information. Sur toute la région Auvergne - Rhône-Alpes, une centaine de structures de coordination utilisent l’outil proposé par le GCS SARA.
  • Enfin, Jean-Luc Pefferkorn (DAC de la Vienne) précise l’apport du numérique pour la coordination et l’accompagnement post-covid en Nouvelle Aquitaine. L’ensemble des réseaux gérontologique, thématiques ou dispositifs type MAIA ont fusionné au sein d'un DAC départemental. Tous travaillent de façon étroite au niveau régional sur une harmonisation des pratiques et l'utilisation d'outils communs tel que l'outil de coordination Paaco-Globule porté par le GIP ESEA Nouvelle-Aquitaine.

Table ronde "Organisations innovantes et services numériques"

  • Un usage des outils numériques de coordination, à la fois pour le compte des différents services regroupés au sein d’un SPASAD, et pour faciliter la coordination avec les autres acteurs du territoire : Tatiana Mollard (SAAD GAMMES - Occitanie) présente l’organisation du maintien à domicile avec un service au sein duquel tous les acteurs se rencontrent, partagent leur expérience, s'entraident, réfléchissent le parcours, l'organisent. En lien avec e-santé Occitanie sur la plateforme régionale TéléO, ils développent l’utilisation de SPICO Discussions et SPICO Dossiers.
  • CoPa, appelé aussi Coaching parental, est un dispositif présenté par Fabienne Galley-Raulin (GHT Coeur Grand Est) et Guillaume Jaisson (GIP Pulsy) qui positionne une auxiliaire de puériculture hospitalière à domicile en sortie immédiate de maternité. Validé dans le cadre de l’Article 51, ce dispositif fédérateur a été outillé (réseau social, agenda) au sein de Parceo, solution eParcours régionale du Grand Est.
  • L’organisation innovante des prises en charge des pathologies vasculaires avec le projet Article 51 DiVa (Dijon Vascular Project) et la plateforme eTICCS. Le Pr. Maurice Giroud, Anne-Lise Antemi-Ribreux et le Dr. Héloïse Adam (CHU Dijon Bourgogne) donnent les clés de ce suivi réinventé intensif des AVC et des infarctus du myocarde et apportent un regard collaboratif infirmier et pharmacien sur le projet. Ce projet pluriprofessionnel permet notamment de diminuer le taux de ré-hospitalisations.
  • Le rôle de la CPTS sur le territoire PACA est de fédérer le plus possible de professionnels de santé libéraux. Une des spécificités de ce territoire, c'est l'articulation très étroite entre la CPTS et le DAC PTA Est-Azur qui partagent une partie de leur gouvernance et se situent sur le même territoire d'action, ce qui permet d'avoir une complémentarité des missions. Le Dr. Jean-Louis Gerschtein parle des outils numériques au sein de la CPTS : messagerie sécurisée instantanée Azurezo, et dossier de coordination  en cours de co-construction entre le GRADeS et le DAC PTA Est-Azur.

Vous avez des questions ?

Cette journée a été animée par la DGOS et l’ANAP