En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Accueil
  • /Participez à notre action
  • /Communauté de pratiques SI - Interopérabilité dans les domaines D1 et D2 d’Hôpital Numérique (terminé)

Qu’est-ce que la communauté de pratiques SI de l’ANAP ?

La communauté de pratiques SI de l'ANAP est un espace collaboratif de partage d'expérience et de mise en relation des professionnels impliqués dans des projets d'informatisation des établissements de santé. Au sein de la communauté de pratiques sont proposés des groupes thématiques.

Rejoindre la communauté de pratiques donne accès à l'annuaire de tous ses membres et permet ainsi la mise en relation avec des professionnels partageant les mêmes centres d'intérêt que vous. Au sein de la communauté de pratiques sont également proposés des groupes thématiques.

> Rejoindre la communauté de pratiques

> Retrouvez la présentation de la Communauté de pratiques SI de l’ANAP

En quoi consiste un groupe thématique de la communauté de pratiques ?

Un groupe thématique dans la communauté de pratiques, c'est :

  • un nombre restreint de participants, souhaitant échanger sur un thème donné pendant un temps court (4 à 6 mois)
  • la confidentialité des échanges au sein du groupe
  • le partage de son expérience aux autres membres du groupe
  • la possibilité de solliciter les membres du groupe pour obtenir leur aide sur sa propre situation
  • la participation d'un expert Hôpital Numérique au groupe pour l'animer et capitaliser sur les échanges du groupe

Participer à un groupe thématique, c'est obtenir une aide concrète dans la façon de mener les projets d'informatisation de son établissement en s'enrichissant de l'apport mutuel de connaissances et d'expériences. C'est aussi alimenter les travaux de production des experts Hôpital Numérique de l'ANAP pour qu'ils soient directement opérationnels et concrets.

Présentation du groupe « Interopérabilité dans les domaines D1 et D2 d’Hôpital Numérique »

L'interopérabilité des applications informatiques est très importante, voire cruciale, pour l’échange de données et de services entre des équipes de professionnels et des systèmes techniques. Elle conditionne notamment le partage d’informations cliniques entre des logiciels métiers spécialisés (chimiothérapie, réanimation…) et le DPI, pour faciliter la coordination des soins autour du patient.

Au-delà de la notion d’échange entre les diverses applications du SIH et leur capacité à coopérer entre elles, l’interopérabilité vise également la pérennité des données et leur accessibilité dans le futur (persistance, intégrité, authenticité, continuité). En pratique, l’implémentation de standards/profils d’intégration, ou mise en œuvre de solutions d’interfaçage entre les systèmes, dans le but de maximiser l’interopérabilité définie par les organismes de normalisation génère bien souvent des difficultés auxquelles les acteurs opérationnels (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, éditeurs) font face de diverses manières en fonction des configurations, et du contexte de l’établissement.

Cette intégration est une entreprise complexe : spécificité de l'architecture applicative, complexité/vétusté des infrastructures et du parc informatique, budget alloué aux projets, mise à disposition des expertises techniques...

De plus, au regard du développement des parcours de soins des patients (RCP, AVC...) à l'échelle des territoires de santé, de la mise en place des GHT et de la multiplication des outils connectés, l'urbanisation des systèmes à partir de principes communs, s'impose progressivement comme une nécessité incontournable pour les DSI.

Dans ce contexte, et en développant une culture de la contribution, les membres du groupe « Interopérabilité » partagent idées, connaissances et documents afin de trouver collectivement les réponses adaptées à des situations complexes rencontrées dans le cadre de la mise en œuvre de projets d’informatisation des établissements de santé.

Quel investissement faut-il prévoir ?

En renseignant votre retour d’expérience pour rejoindre ce groupe, vous vous engagez à participer à la co-construction de solutions concrètes avec les autres membres, à l’aide de l’outil communautaire sur MonHopitalNumerique.fr ainsi que lors de :

  • 1 à 2 rencontres physiques à Paris animées par l’expert Hôpital Numérique (frais de mission à la charge de votre établissement)
  • Points téléphoniques ou webconférences que vous aurez organisés avec les membres du groupe

Un groupe thématique est animé durant une période de 6 mois.

Le groupe thématique « Interopérabilité dans les domaines D1 et D2 » démarre le 15/02/2016 et se termine le 15/06/2016.

Comment candidater ?

Participer à un groupe thématique nécessite de rejoindre la communauté de pratiques SI de l’ANAP. Pour cela, créez votre compte sur www.MonHopitalNumerique.fr et renseignez vos informations de profil.

Puis, rejoignez librement la Communauté de pratiques de l’ANAP

Enfin, dans la liste des groupes thématiques à venir, demandez de participez au groupe qui vous intéresse. Attention, un formulaire de retour d’expérience sur ce sujet vous sera demandé avant de rejoindre ce groupe.

Y a-t-il d’autres groupes thématiques ?

L’ANAP propose les premiers groupes thématiques suivants :

  • « Prescription informatisée », 15 mars 2016
  • « Interopérabilité dans les domaines D1 et D 2 d’Hôpital Numérique », 15 mars 2016
  • « Evaluation de la création de valeur par les SIH »
  • « Piloter la convergence des SIH de plusieurs établissements »
  • « Informatisation de l’activité aux blocs opératoires »

Rejoignez la communauté de pratiques et participez aux groupes thématiques qui vous intéressent sur www.MonHopitalNumerique.fr !

La communauté de pratiques, c’est :

- S’ENTRAIDER pour trouver des pistes concrètes dans la façon de mener les projets d'informatisation de son établissement à partir des problématiques soulevées par chaque membre ;

- TESTER les propositions des membres du groupe dans son projet et sélectionner celles qui sont les plus opérantes ;

- PARTAGER les outils et méthodes éprouvés avec les membres du groupe et la communauté.