En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Déploiement des CPOM médico-sociaux : la parole est aux ARS

Interview de Nadia Mainy, ARS Franche-Comté

Nadia Mainy, exerce la fonction de chargée de mission à l’ARS Franche-Comté. Elle est notamment en charge de l’harmonisation des pratiques de contractualisation et de conventionnement en Franche-Comté.

Lire l'interview

Pour quelles raisons participez-vous à ce séminaire ?

Dans ce séminaire, je représente mon ARS, notamment le département de l’Offre médico-sociale afin de mieux connaître les évolutions réglementaires prévues dans ce domaine. Celles-ci sont nombreuses et nous souhaitons donc être pro-actifs.

Les interventions de cette matinée vous ont-t-elles paru utiles ?

Je constate que les Agences Régionales de Santé expriment de fortes attentes au sujet de l’évolution obligatoire vers les CPOM. J’ai apprécié les retours au sujet du questionnaire sur lequel nous avions été sollicités. Au-delà du questionnaire « Agence Régionale de Santé », qui permettait d’obtenir une photographie « 2D » des perspectives des départements et des fédérations, il est possible aussi de disposer d’une vision en trois dimensions sur les CPOM et les attentes des partenaires.

Qu’attendez-vous des ateliers prévus cet après-midi ?

Je souhaite que ces ateliers favorisent les retours d’expérience. Dans le cadre du travail engagé en collaboration avec l’ANAP, les liens avec les collègues constituent une force et sont particulièrement utiles. Par ailleurs, ces ateliers favorisent l’amélioration de la performance. Les processus internes doivent aussi nécessairement évoluer et l’écoute des autres acteurs permet d’améliorer les procédures internes. Enfin, ces ateliers permettent une mise en lien avec l’ensemble des projets actuels, tels que le projet e-Cars et le tableau de bord de la performance créé par l’ANAP. Ces liens donnent du sens et de la cohérence à l’ensemble des projets ainsi qu’aux pratiques de l’ARS, au service des usagers.

Interview de Jocelyne Baratin, ARS Bourgogne

Jocelyne Baratin est chargée de mission transversale au sein du département Personnes âgées et Personnes handicapées de l’ARS Bourgogne. Ses missions portent principalement sur les outils et la gestion de l’autonomie.

Lire l'interview

Quel est votre parcours, et pour quelles raisons participez-vous à ce séminaire ?

Dès la création de l’Agence Régionale de Santé, j’ai assuré des missions de chef de projet au sein du groupe de travail sur le dossier relatif à l’harmonisation des contrats, en interne puis au sein de l’association des conseils départementaux. J’ai contribué à la construction d’une pratique régionale pour les contrats et les CTP. Par ailleurs, j’ai participé voici trois ans à l’élaboration du projet e-Cars, relatif à la gestion des contrats. Ce travail se poursuit à l’heure actuelle.

La contractualisation crée un lien entre ces différentes problématiques. Au niveau de la région Bourgogne, ce processus de contractualisation est développé à tous les niveaux, qu’il s’agisse des gestionnaires ou des départements associés sur la base d’un contrat tripartite. L’objectif de l’Agence Régionale de Santé consiste à étendre ce processus multisectoriel au niveau régional. Le séminaire permet d’enrichir les liens entre ces travaux et d’apporter une sorte de témoignage sur le travail déjà réalisé.

Les interventions de cette matinée vous ont-t-elles paru utiles ?

Ces interventions sont très intéressantes. Lors du lancement de l’enquête, il n’a pas toujours été facile de fournir des réponses. Ayant sollicité mes collègues au sujet du troisième questionnaire, qui porte sur la contractualisation de la santé publique, j’ai pu observer que certaines réponses n’étaient pas suffisamment explicites. Certains compléments d’informations chiffrées sur les contrats ont donc été fournis.

La restitution effectuée durant cette matinée a permis de positionner les avancées de l’ARS par rapport aux autres régions. Les questions posées aux gestionnaires et aux fédérations apportent un éclairage complémentaire.

Qu’attendez-vous des ateliers prévus cet après-midi ?

Ces ateliers permettront de mieux cerner les réponses à apporter aux attentes des gestionnaires. La mise en place d’un guide relatif à la contractualisation sur la CTP est prévue à l’ARS Bourgogne. Même si cette démarche n’a pas été menée jusqu’à son terme, il est important de participer à ce travail de suivi. L’élaboration d’un tableau de suivi avait été proposée à mon équipe. Celui-ci a été simplifié. Il est difficile d’obtenir une adhésion complète à ce cadre, puisque le recours à cet outil constitue une charge de travail supplémentaire.

Actualité(s) associée(s)

Contact(s)

Pauline SASSARD

Tél: 01 57 27 11 94