En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Le point de vue de Didier Bergeron sur le projet "SI dans le secteur médico-social"

QUELS SONT, SELON VOUS ET POUR VOTRE ARS, LES ENJEUX DES SYSTÈMES D'INFORMATION DANS LE SECTEUR DU MÉDICO-SOCIAL ?

L'ANAP a surtout investi depuis sa création le champ de la performance dans le secteur du sanitaire, plus mature. Nous avons plaisir à voir que le champ du médico-social figure également dans les actions portées par l'ANAP. Au niveau de l'ARS, nous sommes très attachés au partage et à l'échange d'informations entre les acteurs du champ sanitaire, du médico-social et de la ville, qui forment un tout dans l'accompagnement et la prise en charge. Nous attendons tous de l'information structurée, complète, partagée et qui ne soit ni partielle ni erronée. Aujourd'hui cela n'est pas le cas. Dans le champ du sanitaire, le programme hôpital numérique y contribuera. Dans le champ du médico-social il y a déjà le tableau de bord de pilotage, mais cela n'est pas suffisant. Nous attendons maintenant une aide à la coordination et surtout la continuité de l'information, pour garantir la transversalité nécessaire.

L'essentiel est d'éviter les ruptures dans les parcours de santé, particulièrement ceux ciblés par le projet régional de santé (en LR : personnes âgées, maladies chroniques, AVC, santé mentale des adolescents, addictions).
Dans notre schéma directeur régional des SI de santé validé en décembre 2012, des projets concernent plus particulièrement le médico-social : le circuit du médicament dans les EHPAD et l'aide à l'orientation dans le secteur du handicap. Certains outils ou solutions en cours de déploiement sont toutefois susceptibles de bénéficier au secteur médico-social : DMP, bureautique santé, télémédecine, etc.

QUELLES SONT VOS ATTENTES CONCERNANT CE PROJET MENÉ PAR L'ANAP ?

Nous attendons de ce projet qu'il pose les bases du SI dans le médico-social, avec un socle d'urbanisation et des outils de diagnostic. Il existe en effet une grande hétérogénéité des acteurs (disparités entre les grands groupes du secteur et les petites structures) et des initiatives morcelées et disparates. Les outils proposés par l'ANAP dans le champ du sanitaire sont très opérationnels, et seraient à déployer dans celui du médico-social, sans pour autant dupliquer à l'identique, pour tenir compte des réalités du secteur. Il ne faut pas que ce projet soit trop ambitieux et hors de portée, nous attendons des actions concrètes et réalisables progressivement.

Contact(s)

François RICHOU

Tél: 01 57 27 12 39