En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Outil inter Diag médicaments©: évaluer pour évoluer

POURQUOI SOUHAITEZ-VOUS AUJOURD'HUI ÉVALUER L'OUTIL ET QU'EN ATTENDEZ-VOUS ?

Majid Talla : Lorsque nous avons mis en ligne l'outil Inter Diag Médicaments© V.1 il y a un an et demi, nous avons annoncé qu'il s'agissait d'une 1ère version, qui serait amenée à évoluer pour prendre en compte les retours des professionnels de santé après plusieurs mois d'utilisation. L'outil a été conçu pour permettre  l'auto-évaluation et la gestion des risques a priori liés à la prise en charge médicamenteuse à l'échelle des unités de soins. Nous souhaitons maintenant réaliser un point d'étape pour nous assurer que l'outil répond bien aux objectifs poursuivis par cette démarche qui vise à promouvoir une culture de sécurité partagée en suscitant un dialogue d'équipe pluriprofessionnel autour de la thématique de la sécurité de la prise en charge médicamenteuse ; et amener ainsi les acteurs à  identifier des actions d'améliorations réalisables au niveau de l'unité de soins et plus transversalement au niveau de l'établissement de santé. Concrètement, sur un plan opérationnel, nous souhaitons avoir le retour d'expérience des établissements, connaitre les actions d'amélioration qu'ils ont pu mettre en place pour en faire bénéficier d'autres établissements et par là même contribuer à la diffusion des bonnes pratiques organisationnelles repérées sur le terrain.

Frédéric Dugué : L'évaluation d'Inter Diag Médicaments© s'insère dans la démarche d'évaluation d'impact de ses projets que l'ANAP conduit depuis 2 ans sous l'égide de son Conseil Scientifique et d'Orientation. Cette démarche s'attache à objectiver la capacité de nos projets à créer des valeurs pour le système de soins, mais également à contribuer à la pertinence de nos productions en objectivant leurs limites et en identifiant les évolutions qui répondront le mieux aux besoins de leurs publics cible.

A PARTIR DES RÉSULTATS, VOUS COMPTEZ DONC IDENTIFIER DES BONNES PRATIQUES, MAIS DE QUELLE FAÇON ET DANS QUEL BUT ?

Majid Talla : A partir des résultats, nous allons identifier les bonnes pratiques organisationnelles, notamment sur les axes de sécurisation prioritaires pour les établissements participants à l'évaluation et réaliser un thesaurus de ces bonnes pratiques sous forme de fiches thématiques.  Pour ce faire, nous affinerons notre analyse avec les retours d'expérience transmis  par les établissements qui le souhaitent. L'étape suivante est de faire évoluer l'outil, à  partir des difficultés ou problématiques les plus souvent soulevées ou les plus répandues. Il s'agit pour l'ANAP de quantifier  l'usage réel d'un outil sur le terrain.

PLUS QU'UNE ENQUÊTE DE SATISFACTION, VOUS SOUHAITEZ MESURER LES EFFETS DE L'OUTIL, DE QUELLE MANIÈRE ?

Frédéric Dugué : Le degré d'utilisation de l'outil est une indication générale de sa capacité à répondre aux besoins du terrain, mais ne permet pas de savoir comment les professionnels se saisissent du diagnostic pour construire des réponses aux problèmes rencontrés. Interroger les acteurs sur leur perception et sur les effets ressentis sur le terrain est aussi une façon de mesurer ses effets.

Majid Talla : Nous proposons aux établissements de nous communiquer leurs résultats sur les 7 axes de sécurisation principaux de l'outil qui feront l'objet d'une exploitation  anonymisée par typologie d'établissement . La synthèse issue de cette évaluation sera mise à disposition de tous les établissements avant la fin de l'année 2013. Notre objectif in fine est de pouvoir intégrer les retours de cette évaluation dans la V2 de l'outil qui sera publiée dans le  courant du premier trimestre 2014.

EN SAVOIR PLUS

  • Comment répondre à l'évaluation : en savoir plus
  • Quand : avant fin septembre 2013.
  • Qui : les professionnels ayant conduit et/ou coordonné la démarche de déploiement d'Inter Diag au sein de leur établissement. Une réponse unique par établissement est souhaitable pour l'ensemble des unités de soins, quel que soit le degré de déploiement de l'outil.

INTER DIAG MÉDICAMENTS