En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Programme de Recherche sur la Performance du Système de Soins (PREPS) : le projet e-SIS

QUI ÊTES-VOUS ?

E-SIS est un projet de recherche visant à évaluer l'impact des systèmes d'information santé sur la performance des établissements en recourant à des méthodes d'évaluation multidimensionnelles. Plusieurs équipes de recherche du territoire de Rhône-Alpes sont mobilisées dans ce projet placé sous l'autorité du Centre Léon Bérard, (la direction scientifique de L. Perrier, T. Durand et Dr P. Biron) et le management du Cluster i-Care (Cluster économique en technologie de santé). Je suis personnellement en charge de la coordination de ce projet complexe et de la communication dans l'objectif d'une diffusion au plus grand nombre.

QUELLES SONT VOS MISSIONS ?

Comme nous avons pu l'exprimer précédemment, l'objet principal est l'investigation de la performance des systèmes d'information santé déployés dans les établissements. Les missions des équipes* sont notamment de formaliser des processus opérationnels en s'appuyant sur des données de terrain (les situations concrètes d'utilisation d'un système d'information dans un établissement) et de les rendre disponibles pour les acteurs tant nationaux que locaux du système de santé.

OÙ EN EST LE TRAVAIL DE RECHERCHE ?

Nous venons de finaliser les protocoles de recherche, les méthodes détaillées, dans les différents champs d'investigation : consultation complexe et parcours du patient intégrant l'Hospitalisation à domicile (HAD). Ces deux situations sont renforcées de deux analyses " macro " qui consistent pour une part à rechercher l'impact  du " degré d'informatisation " sur la performance des établissements de santé (indicateurs de qualité issus des données de la certification HAS, indicateurs d'activité, de financement, etc.) et leurs influences sur le pilotage stratégique des établissements. Le travail d'investigation sur le terrain a maintenant débuté.

QUELS SONT LES PREMIERS RÉSULTATS ?

Les équipes se sont concentrées à décrire les processus " support " de la mise au point des méthodes d'évaluation tant qualitatives que quantitatives. Au final, la consultation complexe en cancérologie, le parcours du patient atteint d'un cancer dans l'établissement et les soins en HAD (hospitalisation à domicile) ont été particulièrement bien formalisés pour offrir l'opportunité de mettre en évidence l'impact du système d'information sur ces situations communes à plusieurs établissements.

QUEL EST VOTRE AVIS SUR VOTRE COLLABORATION AVEC L'ANAP ?

Les équipes de l'ANAP sont précieuses pour nous aider à " baliser " le terrain car un projet de recherche reste toujours " une aventure " surtout sur des sujets comme les systèmes d'information et la numérisation en général qui demeurent des thèmes à fort enjeux. Cette collaboration est également une façon de prendre du recul sur nos propres propositions scientifiques pour que les résultats scientifiques puissent aussi être directement déclinés au sein des établissements de santé. Enfin l'ANAP est un acteur important pour mettre en oeuvre une interaction entre l'échelon locorégional, par essence le lieu de la réalisation des travaux de recherche, et les préoccupations nationales, intégrant des dimensions stratégiques et politiques.
 
* Centre Léon Bérard (CLB), Ecole des Mines de Saint-Etienne, Institut de formation et de recherche sur les organisations sanitaires et sociales (IFROSS) et Technopôle Alpes santé à domicile et autonomie (TASDA)