En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Programme de Recherche sur la Performance du Système de Soins (PREPS) : Point d’étape

Aujourd'hui, un triple enjeu se pose pour la continuité du développement du SIH : identifier de manière objective l’apport de l’informatisation, disposer d'outils de mesure répondant aux critères de rigueur scientifique, et systématiser la démarche d'évaluation. Pour y répondre, la Direction Générale de l'Offre de Soins ( DGOS ), a lancé un Programme de Recherche sur la Performance du système de Soins (PREPS) dans le cadre du programme Hôpital Numérique. L'objectif est d'évaluer la création de valeur par l'usage des SIPS et d'augmenter la visibilité de la recherche française au niveau international en matière de SIH.

Coordination opérationnelle du PREPS-SIPS par l’ANAP : où en est-on ?

Le PREPS-SIPS a amorcé sa phase de mise en œuvre et de production d’outillage depuis janvier 2014. Les investigations des deux projets de recherche « e-SIS » et « eval-SI » dont l’ANAP assure le suivi opérationnel, font appel à différentes méthodes d’évaluation éprouvées, ou plus novatrices pour répondre à différentes questions de recherche :

1. Quel est l’impact des technologies de l’information et de communication sur l’ensemble du parcours patient ? (approche quantitative de type micro-costing)

2. Quel est l’apport de l’informatisation du domicile dans le cadre d’une prise en charge de type HAD ? (approche qualitative)

3. Quelle corrélation entre le niveau d’informatisation des organisations et leur niveau de performance en matière économique et organisationnelle ? (approche quantitative de type analyse des corrélations)

4. Les informations produites par les SIPS constituent-elles un avantage pour le pilotage stratégique des établissements publics et privés ? (approche qualitative)

5. Quel est l’impact quantitatif et qualitatif du déploiement des circuits de la biologie et de l'imagerie sur les délais et la qualité des soins ? (approche mixte)

6. Quel est l’impact quantitatif et qualitatif de la production des comptes rendus d'hospitalisation sur le processus de sortie du patient ? (approche mixte)

7. Quels sont les impacts organisationnels, internes et externes à l'hôpital, du déploiement d'un DPI ? (approche qualitative)

Les éléments d’objectivation fournis par les équipes de recherche sont largement débattus par un Comité Scientifique  particulièrement attentif à la qualité des méthodes d’évaluation et des résultats intermédiaires  produits dans le cadre de ces différents axes de recherche.

Au-delà de la question de l’objectivation de l’apport de l’informatisation, la plus-value du PREPS (Programme de Recherche sur la Performance du Système de Soins) sera de proposer une spécification des conditions dans lesquelles est produite la valeur créée par les systèmes d’information de production de soins (SIPS) dans le contexte des établissements de santé français (Quelle est l’organisation la plus adaptée ? Quelles sont les caractéristiques du SI permettant un fonctionnement optimal ?...)

Différents outils de mesures d’impact ont déjà été produits par les deux équipes de recherche : 

  • Modélisation de différents processus métiers : consultation complexe en cancérologie, circuits de biologie et d’imagerie, séjour HAD ;
  • Matrice d’impact de l’informatisation pour les circuits de biologie et imagerie : impact potentiel d’une sélection d’indicateurs pour chaque sous processus ;
  • Caractérisation du système technique et de l’organisation dans le cadre de la production du courrier de sortie du patient (variables explicatives de l’hétérogénéité des résultats de mesure d’impact de l’informatisation).

Des 1ers résultats de mesures d’impact significatifs

- L’équipe du Professeur Lionel Perrier (Centre Léon Bérard et Université de Lyon 2, axe 3 du projet de recherche e-SIS du groupement Rhône-alpin), spécialisée en économie de la santé, vient de produire une première série de résultats confirmant la réalité d’un impact positif de l’informatisation sur la performance des établissements de santé français.

Le résultat global de ces travaux, mesuré sur plusieurs centaines d’hôpitaux, est l’identification d’une forte corrélation entre le niveau d’informatisation des hôpitaux et plusieurs paramètres de leur performance. Plus précisément, le niveau d’informatisation des hôpitaux (niveau d’usage du Dossier Patient Informatisé, accessibilité aux moyens informatiques par les professionnels, etc...) est corrélé avec :

  • de meilleurs résultats de certification HAS,
  • une meilleure qualité du dossier patient, selon les indicateurs de la qualité des soins de la HAS,
  • une meilleure qualité du dossier anesthésique, selon les indicateurs de la qualité des soins de la HAS,
  • un taux d’occupation des lits plus élevé des services de chirurgie conventionnelle et ambulatoire,
  • un meilleur taux d’occupation des salles de bloc opératoire (lié à l’informatisation de l’agenda transverse du patient).

La recherche s’appuie sur les bases de données nationales : OSIS, données de certification HAS, IPAQSS et Hospidiag. Ces études statistiques scientifiquement robustes ouvrent de nombreuses perspectives en termes de décision publique sur la stratégie nationale e-santé. La richesse de ce patrimoine informationnel français est une situation peu fréquente à l’international.

- Les travaux de recherche menés par l'équipe du Professeur Eric Lepage et Ludivine Watbled (CIC-IT 1403, CHU Lille, France, axe 2 du projet de recherche eval-SI - GRESI) sur l’évaluation de l’impact de l’informatisation de la génération/transmission du courrier de sortie d’hospitalisation, mettent en évidence la nécessité de caractériser préalablement les systèmes technique et organisationnel :

> la description fine du système organisationnel est indispensable dans la mesure où les SI ne peuvent être dissociés de leurs utilisateurs, des activités pour lesquelles ils sont conçus, et de leurs contextes d’utilisation, au-delà de leurs performances techniques et informatiques. Il est nécessaire de décrire et d’analyser le système socio-technique dont chaque élément peut être une variable explicative des nombreux résultats hétérogènes des études de mesure d’impact de l’informatisation.

> quelques exemples de variables organisationnelles impactant la situation de travail : nombre de relecteurs/correcteurs d'un même courrier, répartition des tâches dans le secrétariat, le support de correction (sur écran ou sur papier)…

Dans le cadre de cette étude, l’impact sera mesuré tant sur la performance (délai d'envoi du courrier de sortie), sur la qualité du contenu du courrier et sur la satisfaction des destinataires du courrier.

Valorisation scientifique des travaux de recherche au niveau international

Un des faits marquants de cette 2ème phase du programme, est l’abondante production de publications scientifiques à partir des valorisations des travaux de recherche du PREPS-SIPS. 

L’équipe de recherche du projet e-SIS a présenté l’ensemble des résultats intermédiaires de son étude dans le cadre d’un séminaire organisé le 7 Juillet 2015. Différents acteurs étaient conviés : représentant de la DGOS , établissements partenaires, éditeurs, Groupement de Coopération Sanitaire SISRA, des membres du conseil scientifique PREPS-SIPS…

Au total, les équipes de recherche ont participé à près d’une vingtaine de congrès scientifiques internationaux en 2014 et 2015, et publié une quinzaine d’articles scientifiques présentés dans le cadre de ces évènements :

  • Meeting annuel de l'International Society for Pharmacoeconomics Outcomes Research (ISPOR)
  • JIAE 2015 (Journées de l'Intéropérabilité des Applications d'Entreprise)
  • Journées des Economistes de la Santé Français
  • Congrès AIME (Artificial Intelligence in Medicine Europe)
  • Congrès international Medinfo’15 (World Congress on Health and Biomédical Informatics)…

Vous retrouverez l’intégralité des publications scientifiques des deux équipes de recherche sur la plate-forme dédiée au projet.

1ère publication des chantiers de capitalisation : le guide de modélisation des processus 

Le 1er chantier de capitalisation sur la modélisation de processus métier a été lancé mi-juin 2014. Ce guide aura pour objectif de faciliter l’acquisition de notions de modélisation pour un public profane. 

L’objectif est de permettre à l’utilisateur d’être en mesure de produire une modélisation pour une organisation existante ou un processus cible après informatisation, de façon rapide et autonome.

Chaque étape sera clairement identifiée et fera l’objet d’une explication théorique suivie d’un exemple concret permettant aux professionnels de mettre en application la démarche proposée dans sa propre organisation. L’accent a été mis sur les bonnes pratiques à suivre, mais aussi sur les écueils à éviter.

Les deux équipes de recherche ont été fortement mises à contribution afin de fournir les données nécessaires à la modélisation de fiches exemple (consultation complexe en cancérologie et production  des documents médicaux dans le processus de sortie du patient.)  

Au fur et à mesure de l’avancée des travaux des équipes de recherche, certain sujets acquièrent une maturité suffisante pour être capitalisés. A l’heure actuelle, plusieurs propositions sont à l’étude par l’équipe projet de l’ANAP afin de prioriser et valider de prochains chantiers de capitalisation : définition d’indicateurs, étude matricielle du potentiel d’impact de l’informatisation d’un processus sur les indicateurs.

REVALIS : le futur référentiel d’évaluation des SIS

Le Référentiel d’évaluation des SIS « REVALIS » constitue le produit majeur du projet national PREPS-SIPS et fera l’objet d’une publication fin 2017. Ce référentiel vise à proposer une démarche d’évaluation de la création de la valeur globale, outillée, et normalisable, afin de démontrer l’impact des SIPS (en tenant compte de leurs caractéristiques) sur les processus de production de soins.

Ce référentiel d’évaluation remplit trois principaux objectifs :

1. Améliorer l’atteinte de l’impact des projets SI (pilotage par la valeur) ;

2. Objectiver les décisions d’investissement ; 

3. Standardiser les méthodes afin de permettre la comparabilité des résultats sur l’évaluation des SIH.

L’élaboration en cours de ce référentiel avec la contribution des équipes de recherche et du comité scientifique du PREPS-SIPS permettra de sortir d’une forme d’artisanat en travaillant sur des données probantes (démontrables) à partir de méthodes transférables, reproductibles, et des approches structurantes empruntées aux sciences de gestion et  aux sciences humaines. 

Son originalité réside dans l’intégration d’approches méthodologiques et théoriques diverses : médico-économique, micro-costing, santé publique, sociotechnique…

L’ambition de ce référentiel est de  trouver une voie médiane entre deux écueils fréquents en matière d’évaluation en santé publique :

  • Le « tout scientifique » (échantillons, randomisation…) : seules les actions ayant bénéficié de ces méthodes seraient reconduites ;
  • La trop prise en considération de contextes particuliers excluant l’usage de méthodes standardisées.

Ce référentiel opérationnel s’adresse principalement aux MOA des établissements en proposant une méthode modulaire comportant des fiches-actions thématiques pour chaque étape du projet SI.

Dans l’optique de préparer l’après Hôpital Numérique et compte tenu des nombreuses sollicitations des ES, REVALIS permettra de répondre à la demande d’accompagnement en ce qui concerne l’évaluation des projets SI. 

 

A suivre…