En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Publication sur le secteur médico-social : les gestionnaires vous en parlent - Corinne CHERVIN

QU'EST-CE QUI VOUS A INCITÉ À PARTICIPER À CE PROJET ET QUEL BILAN EN TIREZ-VOUS ?

Les objectifs visés par l'Anap me paraissent tout à fait intéressant à savoir participer à une meilleure connaissance du secteur médico-social par le secteur sanitaire mais également aussi à une plus grande lisibilité entre acteurs du secteur eux-mêmes.  Ayant été Directrice de l'Uriopss pendant 10 ans, j'ai été maintes fois confrontée à la difficulté de devoir décrire notre secteur de manière compréhensible afin que son caractère polymorphe ne donne pas l'impression d'un monde impénétrable accessible aux seuls initiés. Cela est d'autant plus nécessaire que je suis convaincue de la nécessité et de l'intérêt d'œuvrer pour un décloisonnement entre les secteurs médico-sociaux et sanitaires et cela passe en premier lieu par une meilleure connaissance des fonctionnements de chacun.

J'y voyais également un bénéfice secondaire, celui de rencontrer des pairs, directeurs généraux en provenance de toute la France.

Je suis tout d'abord satisfaite de la méthode adoptée pour conduire ce chantier qui a été très efficace. Le contenu du document est forcément dense mais la préoccupation de le rendre le plus pédagogique possible a été constante. Les 3 schémas sur les accompagnements sont une bonne « trouvaille ». La partie « perspectives » vient en miroir d'autres travaux réalisés ou en cours. Les exemples d'opérations innovantes peuvent faciliter un essaimage.

QUELLE POURRAIT ÊTRE, SELON VOUS, LA MEILLEURE UTILISATION DE CETTE PUBLICATION ?

Il y a les 2 méthodes bien connues du « pull et du push » et la présence sur le site internet de l'Anap peut utilement être complétée par une diffusion aux instances de démocratie  sanitaire des ARS par exemple. Je propose en tant que présidente de la commission spécialisée pour les prises en charge et accompagnements médico-sociaux  de la faire connaître aux membres de cette commission, à la commission permanente puis par ricochet aux autres commissions. Ensuite, il est intéressant de la faire connaître aux fédérations, unions ; organismes de formation. Pour ces derniers, les organismes de formation du champ sanitaire et hospitalier (l'école nationale de santé, les facultés de médecine…) sont des lieux intéressants dans un objectif d'acculturation. Les membres des groupes de travail peuvent être les premiers relais de cette diffusion ; chacun de nous fait partie d'un ou plusieurs réseaux qu'il peut utilement activer. Personnellement, je la diffuserai également au sein de l'association que je dirige. Les occasions sont multiples d'une large diffusion pour une meilleure connaissance de notre secteur.