En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus.

Retour sur le Cercle ANAP "le numérique en santé" du 13 juin 2019

« Dans la mise en œuvre de cette feuille de route, l’ANAP est placée aux côtés des professionnels pour les aider dans l’appropriation du schéma cible et les accompagner à définir leurs trajectoires. Pour cela, nous produisons des guides et outils en réponse aux points durs qu’ils rencontrent » tels furent les propos d'ouverture de Sophie Martinon pour qualifier le cadre proposé par la feuille de route "Accélérer le virage numérique". Retour sur les temps fort de ce cercle.

Comprendre la politique nationale du numérique en santé 

La première partie de ce Cercle a été dévolue à l'approfondissement des grandes orientations de la politique du numérique en santé dans le cadre de la stratégie Ma santé 2022 :

  • Renforcer la gouvernance du numérique en santé.
  • Intensifier la sécurité et l’interopérabilité des systèmes d’information en santé.
  • Accélérer le déploiement des services numériques socles.
  • Déployer au niveau national des plateformes numériques de santé.
  • Soutenir l’innovation et favoriser l’engagement des acteurs. 

Intervenant : Dominique Pon, Responsable stratégique à la transformation numérique de la santé, auprès de la ministre des solidarités et de la santé

> Consulter la présentation

Conduire une réflexion éthique autour de l'usage du numérique en santé

Le développement croissant du numérique en santé, et notamment les possibilités d’exploitation massive de données et d’intelligence artificielle, soulèvent de nombreuses questions éthiques. Certaines d’entre-elles recoupent des préoccupations éthiques générales liées à la santé (égalité d’accès aux soins, principe de « primum non nocere ») et d’autres mettent l’accent sur les singularités des technologies numériques en santé. Les usagers du système de santé, mais aussi les professionnels de santé, s’interrogent, à juste raison, sur l’étendue des possibilités du numériques, ou sur la nécessité d’y poser des limites.

La dimension éthique est d’ailleurs pleinement intégrée à la politique du numérique en santé. Pour aborder ces questions, nous avons invité quatre personnalités particulièrement impliquées à travers leurs travaux (CCNE, groupe de réflexion Ethik-IA) et leurs approches à visée opérationnelle (CH de Valenciennes, ADAPEI-Aria de Vendée).

Intervenants :

  • Pierre Delmas Goyon, Rapporteur du groupe de travail « Numérique et santé : quels enjeux éthiques ? », Comité Consultatif National d’Ethique
  • David Gruson, Fondateur, Ethik-IA
  • Rodolphe Bourret, Directeur général, CH de Valenciennes
  • Patrick Soria, Directeur général, Adapei-Aria de Vendée

Développer les usages du numérique en santé : la boîte à outils de l'ANAP

Suite à une enquête réalisée en amont du cercle auprès des participants autour des principaux besoins actuels d’appui concernant le système d’information, l’ANAP a présenté les outils et méthodes qu’elle propose aux décideurs, soignants et membres de la DSI sur ces sujets :

Ateliers "Comment exploiter les possibilités du numérique ?" 

…pour améliorer la gestion de la structure : retour d’expérience de projets de datascience.

L’atelier a commencé avec un retour d’expérience sur le projet « prévision d’activité » mené conjointement par l’ANAP, le CHU de Nice, et le CHBA. Il a été suivi d'une présentation d’éléments méthodologiques sur la conduite de projets Datascience.

Une seconde partie de l’atelier a permis aux participants de réfléchir en sous-groupes sur l’état d’avancement de ces sujets dans leurs structures et sur les problématiques rencontrées, ainsi que de se projeter dans des mises en œuvre potentielles. 

Intervenants :

  • Dr Jean Marc Bereder, CHU de Nice
  • Dr Alain Livartowsky, Institut Curie
  • Hélene Sol, CH Alpes-Izère

…pour une aide à la décision médicale ou prédictive.

L’intelligence artificielle se développe comme outil d’aide à la décision médicale et prédictive. Un regard croisé entre plusieurs expériences concrètes de développement de ces techniques a permis :

  • pour faciliter l'exercice des pharmaciens cliniciens, d’appréhender les enjeux de la construction d’une boîte d’outils informatisés intégrable aux SI des établissements de santé en soutien de l’activité de pharmacie clinique et de détailler le corpus des Algorithmes Pharmaceutiques [AP] à forte valeur prédictive.
  • de montrer comment l’exploitation d’indicateurs diagnostiques et pronostiques des images et leur combinaison avec d’autres indicateurs permettrait de mieux exploiter les données. Par exemple, pour caractériser précisément l’hétérogénéité tumorale de cancers ou identifier précocement les patients non-répondeurs aux traitements standards.

Les participants ont pu échanger sur les applications potentielles de ces nouvelles fonctionnalités dans leurs établissements et les freins rencontrés.

Intervenants :

  • Dr Edith Dufay, Dr Arnaud Potier , CH Lunéville
  • Mme Fanny Orlhac, INRIA

…pour améliorer la réhabilitation et l’accompagnement des personnes âgées ou handicapées.

Au-delà du système d’information d’une structure sanitaire ou médico-social, l’informatique se développe également dans le domaine des aides techniques. Accéder au monde numérique, à internet, aux logiciels est aujourd’hui un facteur d’inclusion des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées. Les participants ont travaillé sur des cas concrets d’utilisation du numérique pour partager leurs connaissances sur les possibilités offertes autant dans le domaine de la rééducation que de la compensation.

Intervenants :

  • Sébastien Vermandel, APF Lab - Le Hub
  • Sébastien Sellier, Signes de Sens

> Consulter la présentation 

> Poursuivre la discussion sur ce sujet

 

…pour faire du numérique un levier de la responsabilité sociétale des structures (RSE).

Après la présentation de la stratégie pour un numérique responsable de Pôle Emploi, les participants ont partagé leurs initiatives pour :

  • Réduire l’impact environnemental des équipements tout au long de leur cycle de vie.
  • Développer des solutions logicielles de façon plus responsable.
  • Offrir de meilleurs services aux patients et usagers, sans accentuer la fracture numérique.

Enfin, un exemple d’action concrète par le recours à un moteur de recherche responsable (Lilo) au Centre Hospitalier Moulins-Yzeure a montré que des résultats probants peuvent être atteints avec des actions simples.

Intervenants :

  • Sandrine Cormier, Pôle-Emploi
  • Rudy Chouvel, Centre Hospitalier Moulins-Yzeure

Contact(s)